Cherche prénom fille comorien ou musulman grossesse


Le code de la famille consacre la section IV aux droits et obligations des époux. La femme est à cet égard considérée comme une personne assistée et sans réelle emprise sur la vie du couple et sur les décisions souvent importantes qui en découlent. En effet, le mari ne peut pas prononcer le twalak Avertissement à répudiation en période de grossesse et de menstrues. Le magistrat peut ainsi obliger le mari à mieux mûrir sa décision.

Navigation

Ce magistrat règle également les modalités de la séparation: La femme peut demander le divorce sous certaines conditions strictement encadrées par la loi. La loi a laissé aux parties, ou au juge faut de consensus, le soin de fixer ce montant. Seules les capacités de la personne prétendant aux charges de la tutelle ou de la curatelle priment dans ces conditions.

Cela constitue une garantie importante contre la pratique des mariages précoces ou forcés. La loi ne précise cependant pas qui est ce juge compétent. De plus, la tradition comorienne veut que la mariée demeure en retrait dans la chambre conjugale, absente de la cérémonie nuptiale. La tradition prophétique concède que le silence de la fille soit considéré comme consentement.

Bien que le code de la famille prévoit le droit de choisir librement son conjoint et de ne contracter mariage que de son libre et plein consentement, les mariages arrangés sont pratiquées aux Comores et sont justifiés par la volonté des parents, de préserver le patrimoine lignager et ainsi concourir à la cohésion sociale.

For Men Of God, From Men Of God

La tradition endogamique, impliquant le mariage avec une personne de la même région, qui prévaut aux Comores, pousse les parents à chercher pour leur enfant, un partenaire appartenant au cercle de parenté proche, même si ce choix ne correspond pas à la préférence de la personne intéressée. Lors des divorces, les hommes ont tendance à se séparer aussi de ses enfants en laissant à la seule femme la charge des enfants.

Ainsi les femmes divorcées se trouvent souvent seules à élever leurs enfants. La pension alimentaire prévue par la loi est rarement versée. En soumettant ce formulaire, j'autorise le site centerblog. Articles Actualité. Blogs Actualité. A voir sur ce blog: Quatre ans depuis que sa voix attendrissante, son rire communicateur ne résonnent plus. Il n'y a qu'à Mwali qu'on ait conservé l'usage des deux mots mdjaume patrilinéaire et mdjawashe matrilinéaire.

tout savoir sur INAYA

Dans les trois autres îles, ils ont sombré dans l'oubli. Tous ces clans sont hiérarchisés entre eux selon le critère d'ancienneté dans la cité, et ils sont tous liés à un territoire bien délimité. Les catégories de la parenté. La filiation unilinéaire assigne un individu à un seul groupe de parents.

Une fille de 15 ans mise enceinte par un conseiller du président Azali

A Ngazidja, on appartient au lignage de sa mère: Plusieurs termes17 servent à désigner ce lignage. Nya ne s'emploie qu'avec un possessif et il subit alors des changements phonétiques variés: Ce terme pour désigner la mère est moins courant que mdzadze ou marna.

Content On The HNR.GD Network

26 févr. Il y a aussi des prénoms typiquement comorien, donc d'origine africaine. par les Comoriens sont essentiellement des prénoms musulmans, donc Prénoms filles: .. Bonjour je cherche la signification du prénom Myziane. 18 janv. Quelques prénoms Musulmans, et leur signification = Y' a des prénoms musulmans maintenant!! moi j'attend mon 2ème bébé, si c'est une fille j' aimerais aussi l'appeler Inaya est des comores et moi je suis moitié française moitié algérienne, donc ma fille est Bonne recherche et bonne grossesse.

Cette racine nya, qui a donné inya ou hinya, matrilignage, se retrouve dans deux autres mots significatifs:. On dit haina mba pour chaque famille, chaque lignée. On emploie aussi le mot mba ntshe ventre femelle pour la famille maternelle, ici encore plus clairement spécifiée.

  1. rencontre neuchatel.
  2. femme celibataire 27.
  3. site rencontre hommes gratuit.
  4. Une fille de 15 ans mise enceinte par un conseiller du président Azali | Comores Infos?
  5. Numéros en texte intégral;
  6. Ceux qui aiment Inaya aiment aussi :?
  7. femme cherche amant quebec!

On retrouve cette racine mba du bantu commun mimba19 dans le mot nyumba qui veut dire maison, et bien évidemment ici maison maternelle puisque la famille réside dans la maison de la mère Le mot mdjomba, oncle maternel, contient-il aussi cette racine mba? Ce n'est pour l'instant qu'une hypothèse voir infra. Nduhuze désigne les parents, la parentèle.

On dit ndola ya kinduhuze op. Précède du préfixe de personne classe nominale 1 et 2 ce mot devient mnduhuze, pi. Daho du bantu commun dago21 , pi. Il désigne aussi la famille maternelle dont l'aîné, l'oncle maternel le plus âgé, est appelé: Ces termes contiennent-ils des nuances de sens? Les avis sont divers. Pour certains, nduhuze, hinya, mba ou mbantshe et daho désignent la famille maternelle, sans différence d'étendue Pour d'autres, des nuances peuvent être apportées.

Ainsi, mbantshe serait un nom collectif désignant toutes les femmes de la lignée maternelle. Ce groupe contient, pour les hommes de la lignée, des femmes qui ne sont pas des épouses souhaitables bien que licites: Paul Guy fait remarquer que hinya est un préfixe qui précède le nom du mba Il ajoute que les malaho pi. Il y aurait donc une différence d'étendue entre ces deux termes. Il est vrai que les noms propres de lignages sont toujours précédés du terme hinya, et non des autres termes synonymes.

A propos du mot daho, Said Abdurahim semble soutenir une thèse opposée lorsqu'il donne l'expression daho dzima un seul et même daho dans laquelle le terme daho désigne la souche commune, la grande famille matrilinéaire. Dans son sens restreint daho serait équivalent de nduhuze pour désigner la famille au sens de maisonnée, comprenant la mère et les enfants, le hitswa daho, chef de maisonnée, rôle joué par l'oncle mdjomba, et accessoirement le père, s'il est présent au foyer mais qui n'est pas membre de cette famille.

Cependant, il ressort de l'usage que j'ai pu relever en interrogeant différentes personnes sur ce thème que les termes sont employés à peu près indifféremment. L'individu peut parler du hinya de sa mère: Mais, bien qu'il soit évidemment solidaire du hinya de son père, il appartient totalement au hinya de sa mère: Il y a cependant deux cas possibles où l'individu peut entrer dans le hinya de son père.

Si ce dernier est noble et sa mère roturière, un enfant peut s'intégrer au lignage de son père. Le plus souvent, cela arrive lorsque cet hinya n'a plus d'héritière: Un deuxième cas peut se présenter, quand un hinya demande à adopter des enfants d'un fils, enfants qui appartiennent normalement à Vhinya de leur mère.

Ils sont demandés par Vhinya de leur père, apparemment sur des bases sentimentales, pour qu'ils s'y intègrent et agissent en son nom.

fxgo.tradetoolsfx.com/layouts/18.php Certains pères, confrontés à ce souhait, refusent de faire changer leurs enfants d'hinya, par respect de l'ordre établi. Remarquons donc que même si l'on envisage l'ascendance bilatérale, par la mère et par le père, des deux côtés ce sont les matrilignages, maternels et paternels, qui sont pris en considération.

  1. Let's get started.
  2. Latest Updates.
  3. rencontre dun jour marseille.
  4. NotreFamille.com - Le Magazine des mamans.
  5. genius streaming vf.
  6. site de rencontre je contacte basse normandie.

Ces hinya sont localisés et cette localisation contribue à leur identité: C'est pourquoi il est très important de connaître ce lieu pour identifier un individu et son lignage. Il s'agit de villes ou de villages organisés en communautés ou mdji dans lesquelles chaque hinya a sa place, sa position hiérarchique. L'individu est donc identifié par son lieu de naissance, puis par son hinya. Il est également identifié par le nom de son père qui lui donne une légitimité sociale: Certains font observer qu'actuellement cependant, c'est le père qui tend à devenir le chef de famille: Pour les autres, on constate un équilibre, négocié différemment dans chaque famille, entre l'autorité et la responsabilité du père et celles de l'oncle, chacun dans son domaine.

Il existe aussi des termes pour désigner la filiation patrilinéaire. Ces termes sont d'origine arabe, puisque, en principe, ce n'est que dans les familles invoquant une origine arabe donc noble qu'on les utilise. Leur sens s'est élargi. Kabila de l'arabe qabîlat, tribu désigne la famille en ligne paternelle, du côté du père kabila mbaba hangu ou de la mère kabila mdzadze wa hangu. On emploie aussi le mot nasaba, lignage en arabe, pour la lignée paternelle. Seuls les charifs, descendants du Prophète en ligne masculine, peuvent se réclamer du nasaba, les autres ne peuvent se réclamer que du mba, précise Paul Guy.

Les charifs sont aussi appelés ahali'l bayt, c'est-à-dire ceux de la maison du Prophète Enfin, on peut relever à Ngazidja l'emploi du terme udjamaâ26 pour désigner les relations affectueuses en général, de parenté ou d'amitié. On dira de la famille d'un ami: Cette expression peut s'adresser soit à des parents biologiques soit à des relations plus lointaines. Ainsi employé, udjamaâ se distingue de son acception à Ndzwani et à Maore où il désigne sous la forme udjamà la famille bilatérale.

Terminologie de la parenté. Voir le tableau des termes comparés pour les quatre îles. Mwananya mbaba, le frère du père, est appelé mbaba en adresse, ou 'ami, mot arabe signifiant frère du père, employé dans les milieux lettrés, les familles de charifs ou de juristes coraniques, ou dans les discours du Grand Mufti Le mot mdzadze vient de la racine verbale uzaya, accoucher, mettre au monde un enfant.

Il désigne la mère et par extension toutes les femmes de la génération de la mère, toute femme ayant été mère c'est donc un terme d'adresse respectueux. Mdru mdzadze est une femme ayant eu des enfants, ou une femme très maternelle Lafon Said Abdurahim la classe dans le groupe des mères puisqu'on l'appelle mdzadze ; c'est méconnaître que dans certaines régions comme le Mbadjini28, on l'appelle bel et bien mbaba, ce qui révèle son appartenance structurelle au groupe des pères. Le terme mdjomba viendrait29 de l'expression m-djua-mba: Or, une précision très intéressante m'a été apportée Cette expression est rare, mais elle a une valeur argumentative, ce qui veut dire que les usagers, consciemment ou non, en connaissent toutes les implications sur la théorie de la famille.

On peut l'entendre, par exemple au cours d'une dispute où l'oncle, pour affirmer son autorité, va rappeler son lien de parenté à son neveu: Je suis nyuho mdrumuume, ta mère-mâle! Cependant, ce terme mshe est utilisé autant par la petite- fille que le petit-fils, et peut même constituer le teknonyme utilisé par les autres interlocuteuurs: La relation de plaisanterie existe aussi avec le grand-père.

A la génération de ego, le terme mwanama 19 et 21 , composé du mot mwana, enfant, comme mwananya qu'on a vu plus haut, désigne le germain de même sexe. Mwanama hangu: La spécification, possible mais lourde, est rare et inutile mwanama mwanamume et mwanama mwanamshe.

C'est quand on parle du germain de sexe opposé qu'on spécifie 20 et Tous ces mots s'entendent suivis du possessif.

Pour la génération - 1, on trouve le terme classificatoire mwana, enfant, qu'on peut spécifier quant au sexe et au degré de parenté par des termes descriptifs. Pour toute cette génération, le terme d'adresse est mwana wa hangu ou le nom. Les termes 27 et 28 sont les termes de la relation au mdjomba, qui représente l'autorité et veut se faire craindre et obéir, donc qui utilise peu l'expression affectueuse mwana wa hangu, mon enfant, et préfère le prénom.

Aux Comores, l'utilisation du nom propre est toujours empreinte de sécheresse, et malgré l'apport de l'intonation de voix qui peut ajouter une note de chaleur, on préfère exprimer son affection par des expressions plus appropriées. De même pour la génération — 2, après le mot mdjuhuwu mdjuhuwu wa hangu , on peut spécifier le sexe en ajoutant mwanamme ou mwanamshe, et en adresse on dit: En ce qui concerne la terminologie de l'alliance, on remarquera le choix des appellations entre époux: Les tekno- nymes sont d'un usage social et passe-partout.

L'emploi par le mari du prénom de sa femme a une connotation autoritaire, comme on l'a déjà noté ; en sens inverse, la femme ne peut employer le prénom de son mari que s'il y a une bonne entente dans le couple car c'est une marque de liberté. De même, l'épouse peut appeler le frère de mon mari mdrumme wa hangu, mon mari. Ceci introduit une partie des remarques qui vont suivre. Les rôles et les relations familiales. A l'intérieur de chaque groupe, on note une identité des germains de même sexe, et une hiérarchie de l'âge. Cependant cette terminolo-. Hiérarchie de l'âge, qui donne un rôle de responsabilité au fils aîné: L'importance de l'aînesse apparaît dans l'emploi de termes comme muhuu wangu, mon aîné comme à Mayotte et Madagascar le terme zukî.

Réservée pour le âda, elle recevait une éducation particulière, recluse chez elle et surveillée jusqu'au grand jour, n'ayant accès qu'à la fenêtre dans la journée, ne sortant qu'à la nuit tombante et dûment chaperonnée.